Vernissage

Vernissage le dimanche 30 août 2020

à partir de 14H

Performances à 15H et 16H

  1. À 15h, Musiques Interdites : In mémoriam, performance lyrique pour soprano, récitante, chanteur mouride wolof, clavier, percussion, sur un texte de Stéphane Hessel sur Varian Fry
  2. À 16 h, performance de Christian Sebille : Alex Grillo, vibraphone et Christian Sebille, électronique temps réel, sur un texte de Hannah Arendt.

D.O.S.A. Project

Varian Fry, 1907-1967 (USHMM ©Annette Fry)

Bouleversé par le spectacle des persécutions antisémites auxquelles il assiste lors d’un séjour à Berlin en 1935, le journaliste américain Varian Fry tente dès son retour à New York d’alerter les autorités et le public, sans grand succès.

En 1940, en pleine Occupation, il se rend à Marseille dans le cadre de l’Emergency Rescue Committee avec une liste originelle de 200 artistes, intellectuels, écrivains et militants antinazis et juifs à sauver du nazisme. Bravant Vichy, mais également sa propre hiérarchie américaine, Varian Fry va demeurer en France bien plus longtemps que prévu, obtenant visas et faux papiers pour près de 2000 personnes, lesquelles seront réfugiées clandestinement dans un premier temps à la Villa Air-Bel à Marseille.

En organisant depuis Marseille via le Portugal et l’Espagne le transfert à New York de tant d’éminentes figures du monde artistique et intellectuel – Hannah Arendt, André Breton, Marc Chagall, Max Ernst, Marcel Duchamp, Max Ophüls, Wanda Landowska, Heinrich Mann… – Varian Fry contribuera à transfuser à New York une part vivante et subversive de la scène artistique et intellectuelle européenne, remodelant durablement le monde des arts pour l’après-guerre.

Le projet Disobey Orders, Save the Artists consiste à rejouer ce drame héroïque sur le mode subversif, symbolique, politique, inventif, pensif et joueur de l’art contemporain, en prenant à nouveau sous sa protection quelques-unes des grandes figures sauvées par Varian Fry, et en organisant, à l’occasion de Manifesta 13, une alliance artistique aux dimensions internationales au cœur de Marseille.

Le projet se divise en deux parties :

1 Treize Égides de l’Art :

Treize artistes contemporains prennent chacun sous sa protection symbolique, pour lui rendre un hommage en forme d’œuvre libre et originale en fonction de ses goûts, de sa pratique et de ses affinités (peinture, dessin, sculpture, photo, vidéo, création musicale…), une figure parmi la liste de personnalités sauvées par Varian Fry et ses collaborateurs.

2 Le Nouveau Jeu de Marseille :

Dans ce Nouveau Jeu de Marseille, sept jeunes artistes marseillais réinventent le célèbre Jeu de Marseille créé en mars 1941 par les artistes surréalistes exilés à la Villa Air-Bel à Marseille, qui attendaient leur visas pour fuir le régime de Vichy et l’Europe en guerre.

Ces 16 dessins du jeu, dans la collection permanente du Musée Cantini, sont l’exemple de la vitalité de la création artistique face à une situation politique d’incertitude, de peur et d’horreur.

Les emblèmes des 4 As sont réexaminés pour manifester les thèmes pertinents de la société d’aujourd’hui : l’Œil symbolise la suprématie du regard ; la Puce l’omniprésence de l’électronique ; la Pièce l’échange perpétuel ; la Coquille représente les origines de la vie fragilisée aujourd’hui. Avec de nouveaux personnages et thèmes, ces 17 dessins originaux lèguent à Marseille une archive contemporaine de Manifesta 2020.

Artistes des 13 Égides de l’Art

Driss Aroussi concevra une égide de l’art pour Max Ernst

Driss Aroussi

Gilles Barbier concevra une égide de l’art Collective

Gilles Barbier, courtesy Galerie Vallois

Pascal Convert concevra une égide de l’art pour Victor Serge

Pascal Convert

Monique Deregibus concevra une égide de l’art pour Jacqueline Lamba

Monique Deregibus

gethan&myles en collaboration avec l’artiste cubain Nestor Siré concevront une égide de l’art pour Marcel Duchamp

gethan&myles

Sharka Hyland concevra une égide de l’art pour Franz Werfel

Sharka Hyland

Naomie Kremer concevra une égide de l’art pour Alma Mahler

Naomie Kremer
Présentation de la vidéo L’énigme Alma


Catherine Melin concevra une égide de l’art pour Sophie Taeuber-Arp

Catherine Melin

Yazid Oulab concevra une égide de l’art pour Jacques Hadamard

Yazid Oulab

Michel Pastore & Musiques Interdites concevront une égide de l’art pour Jan Meyerowitz  

Le « teaser » de la performance, « In mémoriam« 

Christian Sebille concevra une égide de l’art pour Hannah Arendt


Jacques Villeglé concevra une égide de l’art pour Camille Bryen et Wols.

Jacques Villeglé, courtesy galerie Vallois

Stéphane Zagdanski concevra une égide de l’art pour Tristan Tzara 

Stéphane Zagdanski, 2020

Informations pratiques

The American Gallery est située au 54 rue des Flots Bleus 13007 à Marseille

Pour venir à The American Gallery en transport en commun :

Depuis le Mucem et le Vieux Port, prendre la ligne de bus 83, et descendre à l’arrêt Fausse Monnaie, sur la Corniche Kennedy.

Prendre à pied l’escalier du Chemin du Pont, derrière le restaurant Le Ruhl, qui aboutit à la rue des Flots Bleus.

Escalier du Chemin du Pont derrière le restaurant Le Ruhl

L’entrée de la galerie est à une centaine de mètres sur la gauche.

  • Exposition du 30 août au 29 novembre 2020
  • Vernissage le 30 août 2020 de 14h à 19h
  • Performances à 15h et à 16h le 30 août
  • Dans le cadre de Manifesta, du festival PAC et de la Saison du Dessin
  • Téléphone: + 33 (0)6 27 28 28 60
  • Email: the.american.gallery@free.fr